L'Arche de Noé des âmes perdues et des sans forum fixe. Ici on parle d'actualités, on débat sur des sujets divers, on raconte nos anecdotes, on fait part de nos petites réflexions entre amis...
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Le droit à l'avortement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Chantal
Modérateur
avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 15:42

Soit dit en passant L'Idéaliste, à moins de me tromper et si c'est le cas corrige moi, au Québec, les enfants laissés à la DPJ et ceux abandonné à la naissance pour l'adoption ne subissent pas le même sort. Ceux mit en adoption à la naissance sont très vite adopté par des familles via des agences.

_________________
« Dans la vie, tu as deux choix le matin: Soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve, soit tu te lève pour le réaliser.» -
Revenir en haut Aller en bas
Metronomia
Admin
avatar

Messages : 847
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 16:25

Chantal a écrit:
Désolé pour le choix de mot et que cela t'ai choqué.
Pas grave. On a tous parfois des mots qui ne sont pas appropriés et/ou qui peuvent être mal compris/mal perçus. J'ai moi aussi réagi sous le coup de l'émotion. On oublie donc ça très vite.  Wink 

Pour en revenir à ce que tu disais plus haut, concernant le "droit du fœtus" que tu évoquais, si on se situe sur un plan strictement juridique, il faut savoir que l'embryon et le fœtus ne sont pas considérés comme des personnes juridiques.
"L'embryon est gouverné par un système juridique hybride, pour partie organisé sur le modèle de la personne, pour partie organisé sur le modèle de la chose. On peut donc le détruire, mais on ne peut pas en faire n'importe quoi". (Source: ce livre, page 147). Page 140 du même ouvrage, on peut lire que "L'embryon n'est pas, depuis la libération des IVG, une chose par essence. Il est simplement, in utero, pendant un certain temps, sous puissance de la femme qui le porte [...].  L'embryon est, pour la femme qui le porte, une assignation à être "mère", et c'est à ce titre qu'elle peut le récuser."

Ici encore, on peut lire que: "C’est à la naissance (à condition de naître vivant et viable) que la personne obtient un état civil" et que "L'embryon ou le fœtus in utero n'a pas « d'existence juridique autonome en dehors de la personne de la femme »."

Que l'on soit d'accord avec ça ou non, c'est ce que dit la loi. Donc invoquer "le droit du fœtus" dans le cadre de l'avortement, même si je vois ce que tu veux dire, n'est pas un argument valide au sens strictement juridique... Mais je suis un peu mauvaise foi de te sortir cet argument, car j'ai bien compris que c'est précisément ce qui te chagrine. Donc ça ne résout pas le problème et ça ne fait pas avancer le schmilblick.  Embarassed Laughing
Revenir en haut Aller en bas
http://heytease.wordpress.com/
Chantal
Modérateur
avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 16:35

Exactement. C'est comme les animaux. Ils n'ont aucun statu juridique et sont perçu comme des objets. Est-ce que cela veut dire qu'ils ne souffrent pas et ne sont pas vivant pour autant? Bien sûr que non.

_________________
« Dans la vie, tu as deux choix le matin: Soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve, soit tu te lève pour le réaliser.» -
Revenir en haut Aller en bas
Metronomia
Admin
avatar

Messages : 847
Date d'inscription : 17/04/2012
Age : 35

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 17:16

Je crois qu'il ne faut pas perdre de vue qu'une femme n'avorte pas par plaisir (ou alors, il faut vraiment me donner des exemples précis, avec sources à l'appui).
Personne ne fait ça "pour le fun". En admettant qu'une femme qui se fait avorter ne ressente rien, moralement parlant, lors de l'intervention (ça peut choquer les gens, mais c'est un fait, ça arrive), il ne faut pas oublier que ça reste un acte chirurgical, parfois douloureux physiquement qui plus est (oui, oui, encore aujourd'hui).

Je reste persuadée que l'on a tous le droit à l'erreur. Je vais prendre mon cas particulier pour faire une généralité (oui, je sais, ça n'est pas très honnête intellectuellement parlant, mais on est plus à ça près).
A l'heure actuelle, je n'ai pas de compagnon. Je vis seule dans 15m2. Avec mon salaire, à Paris, je ne peux pas faire mieux en l'état actuel des choses. Imaginons un instant que demain, je rencontre quelqu'un et entame une relation. Imaginons un instant qu'un accident se produise, comme c'est arrivé à Nili. Je suis supposée faire quoi? Mettre au monde un enfant qui n'était pas attendu, dans des conditions (financières, matérielles, sentimentales...) qui sont impossibles à tenir, pour l'enfant comme pour moi? Au risque de lui offrir une vie de m**** et de me l'entendre reprocher (à juste titre) toute ma vie? Des filles comme moi, il y en a des millions...

Bien sûr qu'il faut faire attention, bien sur que la contraception existe. Mais encore une fois, l'erreur est humaine et les accidents existent. Et je ne vois pas au nom de quoi on peut contraindre des hommes, des femmes et des enfants à vivre dans la m****, simplement au nom de la vie... Mais quelle vie?
Revenir en haut Aller en bas
http://heytease.wordpress.com/
Chantal
Modérateur
avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 17:55

Comme j'ai dis plus haut, je comprends les situation tel qu'à vécu Nili.

Par contre, je crois qu'il est plus important l'amour que l'on peut donner à un enfant que les biens matériels. Ma mère a été sur l'aide social pendant un bon bout de sa vie. Ce ne fût pas facile, mais jamais je ne vais lui reprocher ça. Je n'aurais pas voulu qu'elle se fasse avorter de moi pour autant. Une amie a 5 enfants. Elle n'a pas beaucoup de sous. Elle fait passer le besoin de ses enfants avant les siens. Elle est heureuse avec eux. Et quand j'y vais, je vois des enfants heureux, pas des enfants au désespoir de ne pas vivre dans une maison ou de ne pas avoir le dernier Ipad.

Tout est une question d'équilibre tant qu'à moi. Mais bien sûr, ce n'est que mon point de vue (dans le sens qu'il en existe bien d'autre)  Wink 

_________________
« Dans la vie, tu as deux choix le matin: Soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve, soit tu te lève pour le réaliser.» -
Revenir en haut Aller en bas
Nili

avatar

Messages : 718
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 44

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 18:30

Je ne vais pas écouter la chanson Veggy Wink je ne m'en sens pas le courage et je connais assez le talent de cette artiste pour savoir qu'elle va me faire mal.

Chantal, que les choses soient claires, je ne te prends pas pour un monstre coincée dans des idées d'un autre siècle et j'entends et admets tes arguments. Tous.
Même celui du droit du fœtus. J'ai terminé mon message en disant que ce fœtus, j'y pensais souvent. Et c'est vrai.
J'ai beau être viscéralement pour le droit à l'avortement, je ne prends pas cet acte pour un acte chirurgical lambda. Oui c'est une manière d'arrêter la vie. Mais à mon sens, c'est arrêter la vie en devenir, pas arrêter une vie. En gros pour moi, c'est pas un meurtre, c'est un arrêt volontaire de ce qui aurait pu devenir une vie.

Ton dernier exemple par contre, je ne suis pas d'accord avec toi. Enfin si évidemment, je suis d'accord avec le fait que c'est pas le fric qui fait le bonheur d'un gosse. Je suis fauchée depuis des années et mes gosses, je fais ce que je peux pour qu'ils bouffent et aient des vêtements propres. Donc oui je sais que c'est pas le fric qui fait que mes gosses sont les deux plus beaux et plus chouettes mecs du monde.
Mais cet enfant que j'ai décidé de ne pas avoir, j'aurais pu également faire comme je pouvais et en faire un être sympa comme ses frères.
sauf que (et je vais peut être te choquer) j'ai aussi penser à moi.
Si je l'avais gardé, je n'aurais pas pu faire le boulot que j'aime et fait actuellement. Je n'aurais sans doute pas pu décider également de vivre pour moi. Je me serais sacrifiée et ça, je l'ai fait assez longtemps pour savoir que je ne le veux plus.
Tu comprends?
Revenir en haut Aller en bas
http://titelo.unblog.fr/
Chantal
Modérateur
avatar

Messages : 798
Date d'inscription : 21/11/2013
Age : 39

MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   Mer 5 Fév 2014 - 18:36

Oui je le comprends, mais tu t'es protégé. Pour moi c'est important. Tu as pris les moyens pour que cette situation n'arrive pas. C'est quand même arrivé et tu as du prendre une décision qui t'appartiens. Dans la chanson que je parle, elle dit dedans (et je crois qu'elle peut s'appliquer à toi) "Juste au mauvais moment, une poussière d'ange t'est tombé dedans". Ton histoire me fait penser à cela.

J'avoue que mon opinion serait tout autre si tu ne t'aurais pas protégé.

_________________
« Dans la vie, tu as deux choix le matin: Soit tu te recouches pour poursuivre ton rêve, soit tu te lève pour le réaliser.» -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le droit à l'avortement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le droit à l'avortement
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte à M. Haddaoui et à qui de droit
» Droit de l'homme et démocratie
» L’ONE redresse difficilement la barre...et droit privé
» Les chrétiens ont-ils le droit d'exister....
» Droit d’opposition, et nouveau positionnement syndical.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réflexions, le Forum :: Discussions et Réflexions :: Débats et Sujets Généraux :: A votre avis-
Sauter vers: